prime à la conversion
Voiture

La prime à la conversion sur les modèles hybrides : comment ça marche ?

La prime à la conversion est l’une des initiatives de l’État français à l’endroit du secteur automobile. Cette disposition encourage fortement le délaissement des véhicules polluants au profit des véhicules hybrides, électriques et même thermiques. Voici comment tirer profit de cette prime à la casse.

Qu’est-ce que la prime à la conversion ?

La prime à la conversion est en réalité une subvention du gouvernement à l’endroit des Français qui abandonnent un véhicule polluant au profit d’un nouveau plus écologique. Elle est révisée d’année en année en fonction des enjeux économiques et environnementaux. D’ailleurs, une actualisation exceptionnelle et temporaire est en application depuis le 1er juin 2020 et accessible aux 200 000 premiers acheteurs retenus.

Pour vite introduire votre dossier, il serait préférable de faire appel à un mandataire. En ce qui concerne le choix de la voiture hybride, il y a des restrictions à respecter pour bénéficier de cet appui financier.

Quel véhicule hybride choisir pour bénéficier de la prime à la conversion ?

Les véhicules hybrides sont groupés en deux catégories notamment les classiques et les hybrides rechargeables. C’est cette dernière qui est visée par la prime à la conversion. Cependant, il faut se conformer aux recommandations.

L’émission du CO2 doit être strictement comprise entre 20 et 50 g par kilomètre. De plus, la batterie doit offrir une autonomie non négligeable pour alimenter le moteur électrique. Le prix TTC est plafonné à 60 000 € neuf ou d’occasion. Un mandataire peut vous accompagner dans le processus.

Quelles anciennes voitures peuvent être remplacées ?

Dans le contexte de la prime à la casse, toutes les vieilles voitures ne sont pas concernées. Si vous voulez bénéficier du programme d’aide, votre ancien véhicule doit correspondre à quelques critères, dont le revenu fiscal de référence par part (RFR/part).

  • Il doit être une voiture particulière ou utilitaire.
  • Il doit être en cours d’utilisation avant l’envoi à la casse et doit justifier d’une attestation d’assurance en cours de validité.
  • La carte grise (véhicule diesel) doit être établie pour la première fois avant 2006 pour les ménages avec RFR/part inférieure ou égale à 13 489 €. Pour les personnes avec un revenu supérieur, elle doit précéder l’an 2001.
  • Les voitures à essence d’origine sont quant à elles, acceptées, si elle date d’avant 1997, peu importe le ménage.
  • L’état de marche doit être conforme aux dispositions du code routier.

Notez néanmoins que le dépôt à la casse doit se faire dans un des centres agréés par le système.

Quel est le montant de l’aide pour les véhicules hybrides et qui peut en recevoir ?

Les dispositions temporaires sont accessibles à tous et proposent différents montants en fonction de la catégorie d’usage et de l’autonomie électrique de l’hybride rechargeable. La première dite Super Prime est de 5 000 € si l’autonomie est au-delà de 50 km et de 3 000 € si inférieurs. Elle est octroyée aux personnes avec un RFR/part inférieure ou égale à 18 000 €. Il est également prévu les primes respectives de 2 500 € et 1 500 € pour les ménages à revenu supérieur.

Quant aux entreprises, l’aide est de 2 500 € pour hybrides personnels et 5 000 € pour les utilitaires de plus de 50 km de capacité électrique. En dessous de cette autonomie, le montant est de 1 500 €. Tous les autres foyers figurant dans les paliers au-dessus ne sont pas pris en compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *