mutuelle optique
Santé & Beauté

Mutuelle optique pas chère

Actuellement  en France, les problèmes de vue touchent près de la moitié de la population. Cependant, les charges liées à l’achat de paires de lunettes ou des lentilles pèsent très lourd sur le budget de certains ménages. L’optique est l’un des secteurs les moins payés par la sécurité sociale. Pour minimiser le coût, de nombreuses mutuelles optiques ont proposé des forfaits adaptés à chacun pour une prise en charge des frais plus significatif. Une mutuelle optique est un système permettant de bénéficier d’une prise en charge des lunettes, des lentilles ou même une chirurgie optique. Avoir une mutuelle pas chère, mais avantageuse est l’idéal pour tous.

Pourquoi une mutuelle optique ?

La sécurité sociale néglige tout ce qui touche à l’optique. Elle ne rembourse qu’une infime partie des dépenses. Pourtant, il est nécessaire de faire une visite régulière chez l’ophtalmologue. Les lunettes sont susceptibles à un changement révolu chaque année ou tous les deux ans. Cela engendre trop de dépense à chaque individu. 65% des dépenses seront alors prises en charge par la sécurité.
Souscrire à une mutuelle chez santors.fr  semble être la meilleure solution. Les mutuelles prennent en charge la totalité ou une grande partie des frais même ceux dont la sécurité sociale ne rembourse pas. Elles proposent en général des forfaits qui s’adaptent aux attentes des assurés. Les mutuelles optiques prennent en charge le remboursement partiel des lunettes, des lentilles ainsi que des interventions chirurgicales.

Les Français ont souvent tendance à acheter des lunettes beaucoup plus cher. Grâce aux mutuelles optiques, ils ont la chance d’en acheter ou d’effectuer des interventions avec une possibilité de remboursement. Toutefois, il faut demander aux assureurs le forfait annuel dont on peut bénéficier pour l’achat d’une paire de lunettes. Les assurés ont droit de changer les verres en cas de cassure. Toutefois, une prescription médicale doit être fournie à l’assureur pour tout remboursement. Avec la sécurité sociale, le remboursement varie selon l’âge du patient. Pour les moins de 18 ans, la prise en charge de la monture est de 60% avec une base de 30,49€. Le remboursement des verres dépend du degré de correction. 60% peuvent être remboursés avec une base minimale de 12,04€ et le plafond maximal peut atteindre les 66,62€.
Quant aux adultes plus de 18 ans, le remboursement de la monture de 60% s’effectue avec une base très faible de 2,84€ et 2,29€ à 2,54€ pour les verres correcteurs. Les lentilles étant considérées comme objets de confort, la prise en charge ne s’effectue qu’à partir d’une prescription d’un ophtalmologue. Elle est remboursée à 60% avec une base de tarif de 39,48€ par œil.


Pour les lentilles, considérées comme objet de luxe, elles ne sont pas incluses dans la prise en charge de l’assurance médicale. Il existe pourtant quelques exceptions. Les lentilles sont remboursées si le patient souffre de problème de strabisme accommodatif, de kératocône, de l’hypermétropie. Les patients atteints de ces problèmes optiques doivent présenter à l’assurance médicale une prescription établie par un médecin spécialiste du trouble de la vue. Concernant le remboursement, la base établie par la sécurité sociale est fixée à 39,48€ pour chaque œil.
La sécurité sociale néglige bien souvent le remboursement des matériels optiques. Afin de résoudre ces problèmes, les mutuelles ont proposé des forfaits dans le domaine de l’optique. Les mutuelles optiques prennent alors en charge une partie des frais non remboursée par la sécurité sociale. En parallèle avec celui de la sécurité sociale, le remboursement peut atteindre la totalité des frais de dépense.
Les chirurgies rétractives pour modifier les défauts de vision ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Elles sont considérées comme étant une chirurgie de confort et le défaut peut être amélioré avec le port de lunettes ou de lentilles. Toutefois, certaines opérations sont prises en charge pour quelques cas telles que les cataractes et la myopie forte. Or, les frais s’avèrent très chers et peuvent atteindre jusqu’à 3000€. Afin de régulariser les dépenses, les mutuelles offrent leurs services en remboursant une partie de ces frais. Grâce à la souscription, les assurés auront l’occasion de jouir d’une prise en charge médicale beaucoup plus sophistiquée.
D’une certaine manière, les mutuelles associées à l’assurance médicale réduisent les dépenses optiques des assurés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.